Régulation des écrans chez les jeunes : Gabriel Attal cherche à collaborer avec les plates-formes éducatives

Régulation des écrans chez les jeunes : Gabriel Attal cherche à collaborer avec les plates-formes éducatives

Gabriel Attal, à la tête du gouvernement, a récemment mis en lumière son projet visant à préserver les jeunes de l’influence précoce des réseaux sociaux. S’adressant au Parisien, il a partagé sa vision d’une collaboration étroite avec les géants du numérique, non pas en adoptant une approche réglementaire stricte, mais en impliquant les parents dans le processus d’accès aux plateformes pour les 13-15 ans.

L’initiative, bien que ambitieuse, repose sur une confiance mesurée dans l’engagement des entreprises concernées. Attal mise sur l’attrait des valeurs de marque et l’éthique des compagnies telles que Facebook, Twitter, et TikTok pour encourager une démarche proactive de leur part. Ce plan, s’il réussit, marquerait un tournant significatif dans la protection des mineurs en ligne, mettant en avant la responsabilité sociale des plateformes numériques face à leurs jeunes utilisateurs.

Solutions en place et défis

Dans la lutte contre l’exposition excessive des mineurs aux réseaux sociaux et aux écrans, des solutions technologiques comme Yoti, utilisant l’intelligence artificielle pour estimer l’âge des utilisateurs, ont été explorées. Cependant, leur déploiement reste limité en raison de contraintes techniques et de préoccupations liées à la protection des données personnelles, soulignées par la Commission nationale de l’informatique et des libertés (Cnil) en rapport avec le RGPD.

Les contrôles parentaux offrent une autre ligne de défense, permettant de restreindre l’accès à Internet ou de limiter le temps d’écran. Des initiatives comme celles de Meta, encourageant une déconnexion nocturne, montrent la volonté des plateformes de contribuer à la régulation de l’usage des écrans chez les jeunes. Toutefois, ces mesures ne couvrent pas toutes les failles, notamment pour les appareils non connectés ou lorsque les parents eux-mêmes autorisent l’accès à travers leurs comptes.

Cet article va également vous intéresser  Devenir conseiller principal d'éducation : tout ce que vous devez savoir

Le gouvernement, conscient de ces lacunes, s’oriente vers une régulation plus structurée de l’utilisation des écrans par les mineurs. Des experts, sollicités par le Président Emmanuel Macron, travaillent sur des propositions attendues pour avril, pouvant inclure la publication d’un guide pour une utilisation réfléchie des écrans. Ces efforts reflètent l’engagement du gouvernement à protéger les jeunes des effets néfastes d’une consommation non régulée des technologies digitales.

5/5 - (1 vote)
Anthony Cardia

Partagez cet article avec vos proches

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *