Quand les enseignants sont confrontés à la maltraitance malgré des salaires attrayants en Suède et en Corée du Sud

Quand les enseignants sont confrontés à la maltraitance malgré des salaires attrayants en Suède et en Corée du Sud

En Suède et en Corée du Sud, deux pays réputés pour offrir des salaires attractifs à leurs enseignants, un phénomène préoccupant se dessine. Malgré une reconnaissance financière significative, les éducateurs y sont confrontés à une recrudescence inquiétante d’agressivité et de harcèlement, non seulement de la part des élèves, mais aussi des parents. Cette situation alarmante met en lumière les multiples défis auxquels les enseignants doivent faire face, même dans des contextes où leur travail est financièrement valorisé.

L’augmentation des comportements hostiles dans les écoles soulève des questions sur les conditions de travail des enseignants . Il devient évident que le salaire seul ne suffit pas à assurer un environnement de travail sain et respectueux. Les défis auxquels sont confrontés les enseignants en Suède et en Corée du Sud rappellent que la qualité de l’expérience professionnelle dans l’éducation dépend aussi fortement du respect, de la reconnaissance et de la coopération de toutes les parties prenantes, y compris les élèves et leurs parents.

Pressions et violences : le lourd tribut des enseignants en Suède et en Corée du Sud

Pressions et violences : le lourd tribut des enseignants en Suède et en Corée du Sud
 

 

Milieu éducatif suédois : entre agressions et démoralisation

En Suède, connue pour son système éducatif progressiste, une crise silencieuse sévit. Les enseignants, malgré des salaires compétitifs, sont confrontés à une escalade alarmante de la violence. Les incidents répertoriés vont des agressions verbales aux menaces physiques, incluant des cyberattaques et des comportements inappropriés. Les médias suédois mettent en lumière des cas troublants où des enseignants, se trouvant dans des situations de légitime défense, ont été remerciés pour avoir réagi avec force pour protéger leurs élèves.

Cet article va également vous intéresser  Raffy – L'attaque au couteau à Arras : quand l'école devient la cible de la haine

Un environnement de travail détérioré

Cette situation tendue est exacerbée par la réduction des postes d’assistants scolaires, laissant les enseignants et les élèves en difficulté sans soutien adéquat. Ce manque de ressources aggrave les tensions et contribue à une atmosphère de travail de plus en plus insoutenable. Face à cette hostilité croissante, près de 16% des enseignants envisagent de quitter la profession, une statistique qui souligne la gravité de la situation.

Le défi de protéger à la fois les élèves et les enseignants

Ces événements mettent en évidence un dilemme complexe au sein du système éducatif suédois : comment protéger les droits et la sécurité des élèves tout en assurant un environnement de travail sécuritaire pour les enseignants ? La réponse à cette question est à considérer non seulement pour le bien-être des enseignants, mais aussi pour la qualité de l’éducation offerte aux élèves. La Suède, souvent célébrée pour ses politiques éducatives progressistes, est aujourd’hui face à un défi de taille qui nécessite une réponse concertée et réfléchie de la part de tous les acteurs du système éducatif.

En Corée du Sud, un système éducatif sous pression

Le système éducatif de la Corée du Sud, qui est souvent loué pour ses résultats scolaires, traverse une période sombre. Piégés entre une pression académique écrasante et une vulnérabilité croissante aux abus, les enseignants sont dans une situation alarmante. La nation est secouée par des cas de violence envers les enseignants et même des suicides à la suite de harcèlement parental. Malheureusement, bien que les réformes éducatives récentes soient destinées à protéger les élèves, elles ont également affaibli les enseignants.

Cet article va également vous intéresser  Lycée d’Arras : l'onde de choc suite à l’attaque, témoignage poignant d'une mère confrontée à la terreur.

Un équilibre nécessaire entre respect et discipline

Les enseignants se retrouvent pris au piège dans un environnement où les châtiments corporels sont interdits mais où le respect et l’autorité des enseignants s’érodent dans un pays où l’éducation est un pilier de la société. Les professeurs ont organisé des manifestations de rue pour dénoncer leur vulnérabilité face aux accusations abusives de maltraitance émotionnelle et mettent en avant la nécessité de réformes plus équilibrées.

Le défi de diminuer la pression scolaire

La question de la pression académique extrême demeure un problème majeur, malgré la mise en place de mesures pour protéger les professeurs. Le système éducatif coréen, réputé pour son intensité et son accent sur la réussite, doit trouver une stratégie pour alléger cette pression tout en préservant la qualité de l’enseignement. La crise actuelle nécessite une réévaluation profonde de l’équilibre entre la discipline et le respect dans les salles de classe, ainsi que de la façon dont la société perçoit et valorise les enseignants.

Une quête de solutions durables

Face à ces défis, des solutions pérennes pour renforcer l’autorité enseignante tout en préservant le bien-être des élèves sont recherchées. En Suède, comme en Corée, les enseignants, soutenus par leurs syndicats, appellent à des révisions de politique éducative afin de rétablir des conditions de travail décentes, tout en assurant une qualité d’enseignement respectueuse de la santé mentale et de la sécurité des éducateurs.

Ce bref aperçu, basé sur des récits et analyses de Nicolas Rocca et Carlotta Morteo pour Radio France, soulève un cri d’alarme sur la condition enseignante, où la reconnaissance financière ne suffit plus à compenser les risques psychosociaux du métier.

Cet article va également vous intéresser  Éducation : les milliers d'heures de cours perdues, un casse-tête pour les profs non remplacés

En chiffres

  • Nombre de plaintes des professeurs pour menaces et violences en Suède : doublé en 10 ans
  • Proportion des professeurs suédois envisageant de quitter le métier : 16%
  • Évolution des salaires des enseignants en Corée du Sud avec l’expérience : jusqu’à presque tripler
  • Des professeurs coréens manifestent suite à des cas d’agression et de suicide dû au harcèlement
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Noter cet article post
5/5 - (1 vote)
Anthony Cardia

Partagez cet article avec vos proches

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *