Pourquoi Parcoursup rend-il les familles totalement perdus en matière d’éducation ?

un étudiant stressé attendant les résultats de Parcoursup

Dans le contexte de l’éducation en France, la période de sélection et d’orientation via Parcoursup représente un moment crucial pour les lycéens et leurs familles. L’expérience, fréquemment source d’anxiété, suscite confusion et stress parmi les élèves en classe de terminale ainsi que dans leur entourage.

Une épreuve de stress pour les étudiants

À l’approche de la date limite pour soumettre les vœux sur Parcoursup, les lycéens et leurs familles ressentent un accroissement notable du stress. Cette période, chargée émotionnellement, est marquée par une anxiété persistante chez les jeunes, malgré les promesses de réformes visant à améliorer le système. Les résultats académiques des élèves deviennent un enjeu majeur, car c’est principalement sur cette base que leurs candidatures sont évaluées sur Parcoursup.

La plateforme, riche d’une multitude d’informations détaillées sur une variété de parcours de formation, se révèle être à double tranchant. Bien qu’elle soit conçue pour orienter et informer, l’excès d’informations tend à submerger les candidats, exacerbant leur confusion devant l’ampleur des choix possibles.

Dans ce contexte complexe, il n’est pas rare que les parents se tournent vers des services payants ou gratuits de coaching ou de conseil en orientation. Ces prestations, malgré leur coût, rencontrent une forte demande de familles désireuses de sécuriser le parcours d’orientation de leur enfant, souvent perçu comme opaque et déroutant.

Cet article va également vous intéresser  Contrôle des formations privées : Des notes harmonisées pour améliorer Parcoursup?

La course pour les notes

La prédominance de la performance académique, soutenue par la mécanique de Parcoursup, modifie le climat dans les établissements scolaires. Les notes, précédemment un outil pédagogique, sont désormais perçues comme des leviers qui déterminent l’avenir des lycéens. Ceci génère des tensions, aussi bien pour les élèves soucieux de leur dossier, que pour les enseignants confrontés à cette nouvelle réalité.

Les familles et les associations de parents d’élèves appellent à plus de clarté dans le processus de sélection des dossiers. Parallèlement, la nécessité de comprendre les perspectives professionnelles offertes au sortir des formations se fait pressante. Cette information est jugée cruciale pour permettre aux jeunes de prendre des décisions éclairées.
Dans le tableau actuel de Parcoursup, le bilan se présente avec des statistiques parlantes :

  • Nombre de vœux enregistrés en 2023: 11,8 millions
  • Pourcentage d’inscrits recevant au moins une proposition: 93,5%
  • Élèves insatisfaits de leur affectation: 28%

Ces chiffres sont révélateurs des efforts à déployer pour concilier le fonctionnement de la plateforme avec les besoins réels des lycéens et de leur entourage. Il reste encore beaucoup à faire pour alléger la charge mentale que représente la période d’orientation et permettre aux jeunes de naviguer plus sereinement vers leur avenir.

Noter cet article post
Anthony Cardia
Les derniers articles par Anthony Cardia (tout voir)
Cet article va également vous intéresser  MIA : Découvrez l'outil d'intelligence artificielle qui va révolutionner l'apprentissage des élèves de seconde

Partagez cet article avec vos proches

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *