Mickaëlle Paty, la soeur de Samuel Paty, a-t-elle changé la vie des élèves du collège Racine d’Alès après sa rencontre avec eux ?

élève rencontre Mickaëlle Paty

Dans le sillage de Samuel Paty, son frère tragiquement disparu, Mickaëlle Paty a suivi une voie singulière, celle de l’éducation et de la sensibilisation. Son passage au collège Racine d’Alès a-t-il illuminé le trajet des élèves qui croisèrent sa route ? Découvrons cette rencontre bouleversante pour découvrir l’impact profond qu’elle a pu avoir sur ces jeunes esprits en quête de lumière.

Un témoignage bouleversant et inspirant

Le 19 octobre 2020, Samuel Paty a été tragiquement assassiné à Conflans-Sainte-Honorine. Sa sœur, Mickaëlle Paty, a décidé de transformer sa douleur en action en apportant son témoignage poignant aux élèves du collège Racine d’Alès. Sa visite et la remise de la brochure « Touche pas à mon école« , dont elle a signé la préface, ont eu un impact indéniable sur ces jeunes esprits.

Les 35 élèves de 3e, sous la direction de leur professeur d’histoire-géographie Gilles Roumieux, ont réfléchi et écrit autour des dangers qui menacent l’école. Cette collaboration a donné naissance à une ode à la laïcité, aux valeurs de la République et à la mémoire. La rencontre avec Mickaëlle Paty a encouragé les élèves à s’exprimer ouvertement sur ces sujets préoccupants.

Malgré la peine indicible, Mickaëlle Paty continue de porter haut le flambeau de la mémoire de son frère et de toutes les victimes d’obscurantisme. Elle a insisté sur l’importance de ne pas oublier Samuel Paty et Dominique Bernard, mais aussi sur la nécessité de « ne pas faire les mêmes erreurs ». Sa détermination a résonné profondément parmi les élèves, les incitant à réfléchir de manière critique et à devenir des citoyens engagés.

Cet article va également vous intéresser  Révélations sur le contournement de Parcoursup au sein du lycée Stanislas

Impact direct sur les élèves

Abed, un ancien élève du collège Racine, âgé de 19 ans, a co-signé la préface de la brochure et a partagé son propre témoignage émouvant. Il a souligné l’importance de « ne pas oublier » pour rendre hommage aux morts et forcer l’État à prendre ses responsabilités. Cet échange a marqué les esprits des élèves, renforçant leur engagement à défendre les valeurs républicaines et à participer activement à la lutte contre l’endoctrinement.

Gilles Roumieux, le professeur d’histoire-géographie, continue son combat quotidien pour « éclairer leur intelligence ». Il a fait en sorte que la brochure « Touche pas à mon école » devienne une vigie pour que la mémoire des dangers qui menacent l’école ne s’efface pas. Les bénéfices de la vente de cette brochure sont reversés au foyer-éducatif du collège Jean Racine, soutenant ainsi directement les initiatives éducatives de l’établissement.

La rencontre avec Mickaëlle Paty a été un tournant pour les élèves du collège Racine. Ils sont désormais plus conscients des enjeux auxquels leur génération est confrontée. Leur implication dans ce projet et les discussions qui en ont découlé ont contribué à renforcer leur capacité d’analyse et leur esprit critique.

Points clés de transformation

  • Éveil des consciences sur l’importance de la laïcité et des valeurs républicaines.
  • Encouragement à l’expression critique et citoyenne.
  • Impact émotionnel fort grâce aux témoignages partagés.
  • Soutien concret aux initiatives éducatives à travers la vente de la brochure.

Mickaëlle Paty, à travers son courage et son engagement, a indubitablement semé des graines de réflexion et d’engagement citoyen chez les élèves du collège Racine. Son passage restera gravé dans les mémoires comme un moment marquant de leur parcours éducatif.

Cet article va également vous intéresser  Pourquoi la formation continue est la clé ultime pour atteindre le succès professionnel ?

Source: www.francebleu.fr

5/5 - (1 vote)
Partagez cet article avec vos proches

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *