Les profs bannis de manifester en Bretagne : Scandale suite à un mail choquant !

découvrez le phénomène banned, un thriller palpitant qui vous tiendra en haleine jusqu'à la dernière page. plongez dans l'univers sombre et captivant de banned, un livre à couper le souffle.

Alors que la mobilisation pour l’éducation et l’égalité des chances bat son plein en Bretagne, un scandale éclate : des professeurs interdits de manifester suite à un mail choquant. Cette affaire secoue la région et soulève de vives réactions. Découvrez cette controverse qui questionne les limites de l’engagement des enseignants pour un avenir meilleur.

Un courriel controversé du rectorat

découvrez les ressources et les outils essentiels pour les enseignants sur teachers.com
Image réalisée par Tima Miroshnichenko – Pexels

Mardi 11 juin 2024, des enseignants et directeurs d’école de l’académie de Rennes ont reçu un courriel, envoyé par le cabinet du recteur. Ce message stipulait que les fonctionnaires de l’État devaient s’abstenir de participer à toute manifestation ou cérémonie publique de nature à présenter un caractère électoral. L’annonce a immédiatement suscité l’indignation dans le milieu éducatif.

Les syndicats, notamment le Snes, ont vivement réagi sur les réseaux sociaux, dénonçant une tentative d’intimidation. Claire-Marie Féret, professeur de français et militante, a déclaré sur X que le mal était déjà fait et que ce message démontre une méthode insupportable de l’administration.

Face au tollé général, le rectorat a rapidement publié un erratum. Cette « erreur d’aiguillage » impliquerait que seuls les personnels d’encadrement du second degré et des corps d’inspection seraient concernés par le courriel initial. Cependant, nombreux sont ceux qui estiment que le corrigé est arrivé trop tard.

Cet article va également vous intéresser  Votre enfant souffre-t-il en silence à l'école ? Découvrez comment repérer les signes et agir dès maintenant !

Précisions sur le devoir de réserve

Emmanuel Ethis, le recteur de l’académie de Rennes, a précisé que les enseignants et directeurs d’école ne sont pas des fonctionnaires d’autorité et que la période de réserve électorale ne les concerne donc pas. Ce statut de réserve s’applique principalement à la haute fonction publique.

Éric Nicollet, secrétaire général du syndicat des inspecteurs de l’Éducation nationale, a confirmé que les inspecteurs n’étaient pas des fonctionnaires d’autorité et pouvaient, à titre privé, participer aux manifestations. Il a rappelé que la neutralité professionnelle est toutefois une obligation permanente pour tous les fonctionnaires.

Liste en colonnes : Conséquences et réactions 👩‍🏫✊

Conséquences 🚨Réactions 📣
Indignation des syndicatsMessages viraux sur réseaux sociaux
Confusion parmi les enseignantsRapide rectification par le rectorat
Méthode jugée intimidanteDéclarations des figures éducatives
Malentendu sur la réserve électoraleErratum pour rassurer les enseignants

Source: www.ouest-france.fr

Noter cet article post
Anthony Cardia
Les derniers articles par Anthony Cardia (tout voir)

Partagez cet article avec vos proches

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *