L’engouement précoce pour les séjours Erasmus : un atout majeur dès l’école primaire

L’engouement précoce pour les séjours Erasmus : un atout majeur dès l’école primaire

Lors des Erasmus Days, l’école élémentaire Pierre-Foncin, située dans le dynamique 20e arrondissement de Paris, a été marquée par une certaine vitalité. Nelly Fesseau, directrice de l’agence Erasmus+, et Ilana Cicurel, membre du Parlement européen, étaient présentes lors de cette journée pour souligner l’importance de l’éducation dans la création de l’identité européenne.

Les élèves de l’école Pierre-Foncin en troisième année de cycle primaire (CE2) ont exprimé avec enthousiasme leur expérience Erasmus. Ils ont voyagé en Italie dans le cadre de ce périple éducatif et culturel, où ils ont établi des liens d’amitié et de compréhension avec leurs camarades romains. Ces jeunes ambassadeurs ont appris non seulement une nouvelle langue mais aussi une culture riche et variée à travers des activités ludiques et créatives telles que la création de « cartes postales dansées », la préparation de recettes traditionnelles et l’apprentissage de chansons.

Le point culminant de leur séjour à Rome a été la création d’une pièce de théâtre, résultant d’une collaboration créative avec la chorégraphe Solène Bossu. Leur parcours éducatif a été enrichi par cette expérience artistique, qui a également stimulé leur créativité et leur sens de la communauté européenne.

Initiation précoce au programme Erasmus au sein des écoles primaires

Initiation précoce au programme Erasmus au sein des écoles primaires

Erasmus : Jeunesse et diversité

Le programme Erasmus, initialement conçu pour les étudiants universitaires, a connu une transformation significative en devenant Erasmus+ en 2014. Cette évolution marque un élargissement notable de son public cible. Désormais, Erasmus+ ne se limite plus aux étudiants sélectionnés sur des critères académiques stricts, mais s’ouvre aux lycées professionnels, aux apprentis, et même aux écoliers. Une démarche révolutionnaire qui vient redéfinir le paysage de l’éducation européenne.

Cet article va également vous intéresser  Tragédie à Belgrade : une fusillade dans une école coûte la vie à huit écoliers et un gardien

En 2023, une étape charnière est franchie : le nombre de bénéficiaires en milieu scolaire dépasse pour la première fois celui du milieu universitaire, indique Nelly Fesseau. Cette évolution témoigne d’un effort soutenu pour rendre l’éducation plus équitable et accessible. Erasmus+ cible spécifiquement les élèves issus de zones rurales ou de réseaux d’éducation prioritaires, une initiative stratégique pour promouvoir la mobilité géographique et sociale en Europe.

Ilana Cicurel, actrice clé dans ce processus, met en lumière la nécessité d’inculquer l’identité européenne dès le plus jeune âge. Ce positionnement est crucial pour bâtir une génération de citoyens européens éclairés, conscients de leur héritage culturel commun et prêts à s’engager dans un avenir partagé.

Des retombées positives pour les élèves et les familles

Les élèves de l’école primaire Pierre-Foncin développent non seulement leur compétence en anglais, mais aussi leur horizon intellectuel et culturel. L’approche Erasmus encourage une réflexion profonde sur des sujets tels que la guerre et la paix dans le contexte européen, éveillant chez certains, à l’image de Solène, des interrogations. D’autres, motivés par l’envie de voyager, ont déjà l’intention de parcourir l’Europe en utilisant le passe Interrail qui sera accessible à la plupart d’entre eux.

Une voix positive dans les familles

Devant la diversité culturelle, les familles de l’école expriment leur satisfaction et leur fierté face aux réalisations de leurs enfants. La découverte de nouvelles cultures et l’apprentissage des langues sont considérés comme des atouts pour une meilleure intégration et pour saisir les opportunités d’une Europe unie.

Répercussions émotionnelles et scolaires

Selon Nathalie Perrot, la directrice de l’école, le programme Erasmus a renforcé la confiance en soi des élèves et contribué à une atmosphère plus positive dans l’école. La danse et l’utilisation de l’anglais ont changé la communication et l’ambiance de l’école, favorisant un environnement d’apprentissage dynamique et interactif.

Cet article va également vous intéresser  Autorité parentale : les droits et devoirs essentiels des parents à connaître

La mise en œuvre du modèle d’apprentissage à Berlin

Après avoir réussi à Paris, le programme d’apprentissage Erasmus est prêt à être étendu à Berlin. Les élèves de CE1 attendent là une nouvelle expérience éducative. Cette expansion démontre l’efficacité et l’attractivité du programme Erasmus et promet de nouvelles avancées pédagogiques et de riches expériences culturelles.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Noter cet article post
5/5 - (1 vote)
Anthony Cardia

Partagez cet article avec vos proches

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *