Enfants et écrans : Les nouvelles recommandations vont-elles bouleverser votre manière de les élever ?

Un enfant scotché sur son smartphone

L’exposition précoce aux écrans est une préoccupation croissante pour les parents et les experts en santé. Récemment, une commission d’experts a suggéré des mesures strictes, interdisant l’usage des écrans pour les enfants de moins de 3 ans. Ces recommandations interpellent : faut-il revoir nos méthodes éducatives pour intégrer ces nouvelles limites ?

Adolescents et écrans : Quelles modifications prévoir ?

analyse de l'utilisation de l'écran et de son impact sur la santé et le bien-être : découvrez comment gérer efficacement le temps d'écran avec nos conseils pratiques et nos solutions adaptées.
Image réalisée par Monstera Production – Pexels

Pour les adolescents, le débat sur l’accès aux téléphones portables et à Internet prend une tournure nouvelle avec des propositions visant à restreindre l’accès jusqu’à un certain âge. Ainsi, il est recommandé que les jeunes de moins de 15 ans évitent les réseaux sociaux, et que ceux entre 11 et 13 ans n’aient pas accès à Internet via leur téléphone. Ces mesures soulèvent des questions sur la faisabilité et l’impact de telles restrictions sur le développement social et éducatif des adolescents.

Conseils pour une application pratique des recommandations:

  • Interaction parentale : Il est normal d’accompagner l’utilisation des écrans chez les enfants. Dialoguer sur les contenus et partager des moments de visionnage peut enrichir l’expérience et limiter les risques d’usage passif.
  • Création d’un plan médiatique familial : Fixer des règles claires sur les temps d’écran et les types de contenus accessibles peut aider à contrôler l’exposition des enfants et des adolescents aux médias numériques.
  • Équipements sans accès à internet : Pour les plus jeunes, privilégier des appareils sans connexion Internet ou avec des fonctionnalités très limitées peut aider à respecter ces nouvelles consignes sans isoler technologiquement l’enfant.
Cet article va également vous intéresser  Faut-il s'inquiéter de la montée inquiétante des contestations des contenus enseignés à l'école et de leurs implications pour la laïcité ?

Que disent les experts internationaux ?

Bien que les directives françaises soient parmi les plus strictes, elles s’alignent sur un consensus international qui souligne l’importance de limiter l’usage des écrans chez les jeunes enfants. L’Organisation mondiale de la Santé, par exemple, recommande moins d’une heure d’écran par jour pour les enfants de 3 à 4 ans, et aucune exposition pour ceux de moins d’un an.

Conclusion :

Les nouvelles recommandations sur l’usage des écrans offrent une opportunité pour revoir et ajuster les pratiques familiales autour des médias numériques. En adoptant une approche équilibrée et en suivant les conseils des experts, il est possible de minimiser les risques tout en profitant des avantages des technologies. Cela exige cependant un engagement continu des parents et des éducateurs.

Source: www.doctissimo.fr

5/5 - (1 vote)
Anthony Cardia
Les derniers articles par Anthony Cardia (tout voir)
Cet article va également vous intéresser  Comment cette documentaliste de Dol a permis à la culture générale de s'épanouir sans limite au CDI ?
Partagez cet article avec vos proches

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *