Éducation nationale : Les enseignants en grève le 2 avril pour lutter contre le choc des savoirs

des professeurs en grève le 2 avril

Les syndicats SNES-FSU et Sud Education ont lancé un appel à une grève d’ampleur parmi les enseignants de l’Éducation nationale pour le 2 avril. Cette mobilisation a pour objectif de contester la réforme dite du « choc des savoirs », qui représente une série d’initiatives gouvernementales destinées à améliorer les performances académiques des élèves.

Les enseignants de l’Éducation nationale en grève le 2 avril

Face à l’introduction de groupes de niveau en mathématiques et en français au collège, ainsi qu’à la création de classes dédiées aux élèves n’ayant pas réussi le brevet, les enseignants expriment leur refus de participer à un système qui, selon eux, favorise une sélection préjudiciable, surtout pour les élèves venant de milieux moins aisés. Cette approche est perçue comme une barrière supplémentaire pour ceux déjà désavantagés, exacerbant les inégalités existantes au sein du système éducatif.

La réforme éducative, imposée sans tenir compte de l’avis de la communauté éducative, est critiquée pour son caractère rigide et sa contribution au maintien d’une forme de ségrégation sociale. Les syndicats, représentant les voix des enseignants, dénoncent cette orientation et appellent à une mobilisation plus soutenue afin de promouvoir une vision de l’École publique qui soit à la fois laïque, libératrice et accueillante pour tous, sans oublier la nécessité de revaloriser la profession enseignante à travers de meilleures conditions salariales et de travail.

Dans le cadre de leur action de grève, les enseignants revendiquent également une augmentation significative des ressources allouées à l’Éducation nationale. Ils soutiennent que sans un investissement adéquat dans le service public d’éducation, il est impossible de garantir une expérience d’apprentissage équitable et de haute qualité pour chaque élève. Ces demandes mettent en lumière un désir profond de réforme et d’amélioration des conditions sous lesquelles l’éducation est délivrée, soulignant la nécessité d’un soutien renforcé pour faire face aux défis actuels et futurs du système éducatif.

5/5 - (1 vote)
Anthony Cardia

Partagez cet article avec vos proches

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *