Classement des meilleures écoles de journalisme 2024

classement des meilleures écoles de journalisme

Aujourd’hui, un diplôme d’école de journalisme est souvent demandé pour faire carrière dans le secteur, marquant un tournant par rapport à l’époque d’autodidactes célèbres. Ces écoles, reconnues pour leur qualité, offrent une formation alignée sur les besoins des médias, tout en restant ouvertes à des profils variés.

Classement 2024 des écoles de journalisme

Rang Ecole Ville Alternance Frais de scolarité/an Admission Reconnue par la profession
1 EDJ Sciences Po Paris Oui 4 292€ en moyenne Bac+3 Oui
2 CFJ Paris Oui 6 790 Bac+3 Oui
3 ESJ Lille Lille Oui Entre 4 800€ et 5 800€ Bac+3 Oui
4 Cuej Strasbourg Oui 243€ Bac+3 Oui
5 EJT Toulouse Oui 4 250 Bac+2 Oui
6 IPJ Dauphine Paris Oui Entre 1 710€ et 6 630€ Bac+3 Oui
7 Ijba Bordeaux Oui 243€ Bac+3 Oui
8 ESJ Pro Paris, Lille, Montpellier Oui 0€ (100% alternance) Bac+3 Non
9 IFP Paris Oui 243€ Bac+3 Oui
10 Celsa Neuilly-sur-Seine Oui 243€ Bac+3 Oui
11 EPJT Tours Oui 243€ Bac+3 Oui

Ce classement des meilleures écoles de journalisme de France met en lumière les établissements les plus influentes de France, où l’innovation pédagogique et la reconnaissance professionnelle se rencontrent. Le CFPJ et l’ESJ Pro, avec leurs programmes en alternance certifiés RNCP, se positionnent en précurseurs, répondant aux attentes des recruteurs et aux aspirations des étudiants voulant s’immerger pleinement dans le monde journalistique. Ces institutions, affiliées respectivement au CFJ et à l’ESJ Lille, illustrent parfaitement la tendance actuelle vers une formation plus pratique et intégrée.

Cet article va également vous intéresser  Formation continue en assurance : Êtes-vous prêt pour le grand changement? Découvrez tout sur la DDA!

Diversité des parcours

Historiquement, les étudiants en journalisme proviennent de formations en sciences politiques, lettres, ou communication. Toutefois, une évolution se dessine avec l’émergence de profils scientifiques ou issus de l’école de commerce, apportant une nouvelle dimension aux rédactions, particulièrement pour les rubriques spécialisées. Cette diversification des parcours enrichit ce secteur, ouvrant la voie à une couverture plus complète et nuancée des sujets d’actualité.

Les tendances actuelles et les défis à relever

L’apprentissage en alternance est clairement plébiscité tant par les étudiants que par les médias pour son potentiel à offrir une expérience professionnelle concrète et à faciliter l’intégration sur le marché du travail. Le CFPJ et l’ESJ Pro sont particulièrement reconnus pour leur engagement dans ce mode de formation, proposant des parcours immersifs qui préparent efficacement les futurs journalistes aux réalités de leur métier. Cette approche, valorisée par les recruteurs, représente un atout majeur dans la formation des journalistes de demain.

Malgré un intérêt marqué des étudiants pour les grands médias nationaux, la presse régionale présente des opportunités considérables, souvent sous-exploitées. Les défis liés à l’attractivité de ces médias locaux révèlent un potentiel de développement important pour les jeunes journalistes prêts à explorer ces voies. L’enjeu réside dans la valorisation de ces postes, capables d’offrir une expérience diversifiée et de proximité, cruciale pour une compréhension approfondie des enjeux territoriaux.

Perspectives futures et évolutions du secteur

classement des meilleures écoles de journalisme en France
Classement des meilleures écoles de journalisme 2024 6

L’évolution des critères de recrutement, avec une préférence croissante pour les dossiers et entretiens au détriment des épreuves écrites, suscite un débat sur le niveau de culture générale et la préparation des candidats. Cette transformation reflète une adaptation aux réalités contemporaines du journalisme mais appelle à une réflexion sur la préservation des standards académiques et professionnels.

Cet article va également vous intéresser  Les imprimantes laser pour professeur en 2024 : notre guide d'achat

Malgré les initiatives pour diversifier les profils au sein des écoles de journalisme, comme le programme La Chance destiné aux candidats boursiers, le constat d’une homogénéité demeure. Les efforts pour briser les barrières socio-économiques et culturelles doivent être intensifiés pour enrichir le journalisme d’une multitude de perspectives, essentielles à la représentativité et à la pertinence du discours médiatique.

5/5 - (1 vote)
Anthony Cardia

Partagez cet article avec vos proches

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *