Bac 2024 : Pourquoi cet établissement ne veut-il plus accueillir d’élèves mineurs ?

un homme qui ne veut pas d'élèves mineur dans son établissement

À l’orée du baccalauréat 2024, une institution parisienne située dans le 14ème arrondissement redéfinit les contours traditionnels de cet examen emblématique. Depuis près de soixante ans, ce lycée pas comme les autres ouvre ses portes à un public adulte, désireux de reprendre le cours de leur éducation. Offrant un curriculum identique à celui dispensé aux adolescents, cet établissement spécialisé brise les stéréotypes associés au baccalauréat, en prouvant que la quête de connaissance et l’ambition d’obtenir un diplôme n’ont pas d’âge.

Un public adulte aux horizons divers

Au cœur de Paris, un établissement éducatif unique réaffirme son engagement envers l’éducation tout au long de la vie, en préparation pour le Bac 2024. Opéré par la municipalité parisienne, cet établissement spécialisé dans l’accueil d’un public adulte diversifié, de 18 à 70 ans, met en avant l’importance de la formation continue. Les parcours de ses étudiants, des professionnels de divers domaines à des personnes en retraite, illustrent la richesse de cette communauté.

Adoptant une structure similaire à celle d’un lycée traditionnel, avec des classes de seconde, première, et terminale, l’établissement s’adapte néanmoins aux besoins spécifiques de ses auditeurs en organisant les cours en soirée et le samedi matin. Une approche qui permet de concilier études et contraintes de la vie adulte.

Cet article va également vous intéresser  Haute-Savoie : 130 professeurs des écoles non remplacés par jour dans le département?

Les étudiants, privés de cours d’éducation physique et sportive, se présentent au baccalauréat en candidats libres, marquant une différence notable avec le cursus classique. Malgré la forte exigence d’engagement et un parcours étendu sur quatre à cinq ans, comprenant souvent une année de remise à niveau, cet établissement a prouvé son efficacité : environ 60% de taux de réussite au baccalauréat et de nombreuses reconversions professionnelles réussies, depuis des professeurs jusqu’à des pilotes de ligne.

Toutefois, le défi demeure important, avec environ 30% d’abandon avant la fin du parcours et une récente baisse du nombre d’auditeurs, passant de 220 à 180. Malgré cela, l’établissement reste un tremplin essentiel pour ceux qui cherchent à enrichir leur parcours professionnel ou personnel.

Avec la décision de se concentrer exclusivement sur les adultes pour le prochain cycle du baccalauréat, excluant ainsi les mineurs, l’établissement souligne son rôle crucial dans l’offre d’une seconde chance éducative, adaptée aux réalités et aux besoins de chacun de ses auditeurs.

Noter cet article post
Anthony Cardia
Les derniers articles par Anthony Cardia (tout voir)

Partagez cet article avec vos proches

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *